PREZEN’S Psychologie biodynamique

click sur la vidéo now!

Image de prévisualisation YouTube  

  Introduction

La Psychologie Biodynamique est une thérapie psycho-corporelle qui approche la globalité psyché/corps et part du principe que notre corps garde en mémoire les expériences vécues. Elle a développé une approche et des techniques qui permettent à la psyché et au corps de participer au processus thérapeutique. La Psychologie Biodynamique est un courant de la psychothérapie corporelle, elle est validée par l’EAP (Association Européenne de Psychothérapie – http://www.europsyche.org) et l’EABP (Association Européenne de Thérapie Psycho-corporelle – http://www.eabp.org).

Les principes

La Psychologie Biodynamique part du principe que toute personne est dotée d’un noyau sain. Elle le définit comme étant la partie profondément vivante en chacun et qui n’est jamais autodestructrice (à l’opposé du concept de Thanatos chez Sigmund Freud). C’est la personnalité de base, dotée d’une disposition amicale envers elle-même et le monde, capable de plasticité face aux événements de la vie, de souplesse et de fermeté, de créativité et de protection.

Le noyau sain est doté d’une capacité d’auto-régulation et permet d’accéder à une forme de bien-être indépendant. La personnalité primaire est l’expression du noyau sain dans le monde, elle est la manifestation du potentiel profond de chacun. Dans son interaction avec le monde, le noyau sain est vu comme doté d’une capacité à maintenir son intégrité face à chaque nouvelle situation (principe
d’homéostasie), et à intégrer toute nouvelle expérience afin d’actualiser son potentiel (principe de croissance). Pour cela il dispose de systèmes d’auto-régulation physiologique (ex : régulation de la température du corps…) et psychique (ex : rêves…).

Pour Gerda Boyesen, le psychopéristaltisme est un système d’auto-régulation de l’organisme qui joue un rôle crucial dans la régulation des émotions. Il est activé par les mouvements fluidiques dans les parois intestinales. De nombreuses recherches montrent que les émotions s’associent à la dynamique des fluides dans l’organisme (larmes, décharges végétatives). Les substances véhiculées par les fluides peuvent se transformer en résidus métaboliques si l’émotion est bloquée.

Le psychopéristaltisme résulte d’une remise en route de mouvements fluidiques (par le massage ou autre technique thérapeutique) et permet, entre autres, l’élimination de ces résidus. On dit alors que le corps digère les émotions bloquées. Il s’ensuit généralement un meilleur état d’être pour la personne. Le psychopéristaltisme produit des sons écoutés à l’aide d’un stéthoscope.

En thérapie, le psychopéristaltisme apparaît au-delà de toute méthode quand un problème trouve une solution satisfaisante et qu’il peut donc être régulé par l’organisme.

Le bien-être indépendant

Il est pensé que lorsqu’une personne agit depuis sa personnalité primaire, elle expérimente des sensations internes cohérentes et satisfaisantes. Elle peut développer une intimité avec elle-même, sans crainte de la solitude, qui lui permet d’avoir une autonomie face aux demandes ou aux refus de l’entourage. Ce bien-être indépendant est une clé vers l’individuation, vers la capacité à faire des choix profonds en accord avec sa vraie nature.

Les travaux sur le développement de l’enfant (Jean-Pierre Relier, Daniel Stern, Luciano Rispoli, Edward Tronick, Costa…) montrent que les expériences négatives non intégrées de l’enfance ont des répercussions fondamentales sur l’adulte tant au niveau de sa santé, de sa capacité relationnelle que de son bien-être personnel.

Pour se protéger contre une situation chroniquement inadaptée ou traumatisante, l’enfant crée un système de défense (structure caractérielle) qui s’inscrit aux niveaux physiologique et psychologique. La Psychologie Biodynamique reprend la notion reichienne de personnalité secondaire qui est le résultat d’un compromis effectué par la personnalité primaire dans un effort d’intégration des incohérences environnantes.

La personnalité secondaire est formée de blocages et de systèmes figés : fixations mentales, émotions bloquées, cuirasses physiques. Elle cherche à répondre aux demandes environnantes et perd le contact avec le noyau sain.

Les outils

La parole enracinée: lors des échanges verbaux nécessaires à toutes les formes de psychothérapie, le thérapeute va être vigilant à ce que le patient ressente ce dont il est en train de parler plutôt que d’être dans une spéculation mentale de ce qui se passe. Cela lui permet d’être en contact avec ses sensations corporelles et de ne pas se couper émotionnellement du processus en cours. Cela part du principe que le corps, moins conditionné que le surmoi, est plus en accord avec le noyau sain.

Les massages Biodynamiques: les massages Biodynamiques permettent un travail direct et précis sur la névrose incorporée afin de littéralement nettoyer le corps des informations qui y sont encapsulées. Ils permettent une remise en route des capacités autonomes du corps à l’autorégulation. Ils s’effectuent sur tous les niveaux du corps (membranes, muscles, os, viscères…) et peuvent être pratiqués avec différentes intentions selon que le besoin est de dissoudre une tension, de redonner substance à une zone hypotonique, de soutenir un membre fatigué, de stimuler un éveil de vitalité… Le praticien utilise généralement un stéthoscope afin d’écouter le psycho-péristaltisme.

La végétothérapie Biodynamique: la végétothérapie, mise au point par Wilhelm Reich et adaptée par Gerda Boyesen, est une attitude thérapeutique qui consiste à laisser venir, amplifier et accompagner les petits mouvements ou sensations non contrôlées dans le corps de la personne. Il est question d’accueillir les manifestations involontaires sans jugement, de repérer et soutenir les messages du corps, de manière à ce que celui-ci puisse s’exprimer sans l’entrave des niveaux plus conditionnés de la personne. Quand une sensation apparaît, on encourage son expression, afin de retrouver l’émotion et la mémoire des situations liées à cette sensation. La végétothérapie permet de retrouver des processus non aboutis et bloqués dans le corps et de leur offrir la possibilité d’une résolution adéquate.

Les rêves éveillés: les rêves éveillés permettent d’avoir accès à des informations non conscientes par le biais de symboles, d’images, de sensations et de proposer des solutions éventuelles. Ils travaillent sur les archétypes, tels que décrits par Carl Gustav Jung. Le thérapeute propose un rêve, sur un thème approprié au besoin de la personne, et en fonction des réactions de cette dernière, il module le rêve pour permettre au contenu non conscient et à l’intelligence à l’œuvre de se révéler. Des solutions alternatives peuvent être proposées.

Le travail avec la voix et le mouvement: le travail avec la voix et/ou le mouvement permet de mettre en résonance ou en mouvement des parties du corps. Il permet un éveil et une mobilisation corporels, amène à une conscience de la respiration et offre la possibilité d’un travail précis sur une zone activée par le processus thérapeutique.

Le travail de mise en situation et de constellation: ce travail permet de revisiter des situations connues ou probables afin d’en extraire les informations non conscientes et d’en chercher la résolution. En séance individuelle, le patient placera dans la pièce les personnes ou éléments faisant partie de la dynamique à travailler. Il pourra alors faire dialoguer ces différents pôles, ce qui fera émerger la tension sous-jacente, lui permettra de sentir ce que ça lui fait et de mettre en route une direction vers où il veut aller avec cette situation.

***

sources: article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

LOGO PREZEN'S

Caravane de Santé Mobile Hu... |
Commission Médicale d'Etabl... |
La Créa'Tina2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | conseilsnat
| NATURAE
| "Voyage d'Amour au coeur de...